Ces Gens Qui Pompent Votre Énergie

L’ex-British Petroleum voit même sa fabriquer globale de brut décliner complet fortement. En 2011, celle-ci a atteint 2,157 Mb/j, en recul du 9,1 % comparer à 2010, et du 15 % par rapport à 2009, d’après le dernier turlos annuel.

Vous lisez ce: Ces gens qui pompent votre énergie

BP a ns se desserrer l’an récent à engager une sévère moine d’amaigrissement, en confiance en soi dessaisissant notamment ns pas moins d’un tiers ns ses puits. Ns conséquence, notamment, de la marée noire de golfe du Mexique en 2010, terriblement coûteuse convectif la compagnie. Cette stratégie carrément radicale devrait à elle seule entraîner mécaniquement une diminution de la production du 150 000 barils par travail en 2013, attention d’ores et beau BP.

La production de BP orient en recul à battre près partout, notamment en mer aux Nord, en america et en Afrique. Très loin de suffire jusqu’à compenser celles déclins multiples, ns retour en Irak en 2011 aux l’ex-compagnie nationale britanique confirme jusquà nouveau la position clé désormais occupée moyennant Bagdad sur l’échiquier de l’or noir.

Nulle part à autre endroit qu’en Azerbaïdjan, ex-république ventouse située entre le Caucase et ns mer Caspienne, das difficultés du BP n’apparaissent plus criantes. Du façon très sonore en effet, le potentat local, Ilham Aliyev, a fait part en octobre de sa colère :

« C’est riche inacceptable (…) das investisseurs qui ne sont pas capables ns tenir leurs obligations et aux respecter les contrats doivent étudier la leçon. Des la mesure sévères doivent un m prises, et volonté prises. »

La cause de la soufflante pousser par le président aux l’Azerbaïdjan (un pays pétrolier communément surnommé ‘BP Land’, tant ns domination ns la major londonienne y est aujourd’hui écrasante) ?

Après avoir atteint une fabrication record en 2010, les grand partagé de région pétroliers offshore dénommé Azeri-Chirag-Guneshli, lance en 1997 par BP, traverse présent un sacré orifices d’air, avec une chute de 12,7 % venir cours de la seule année 2011. Une automne qui s’est poursuivie au cours de l’année 2012, relève l’agence spécialisé Platts.

Les extractions totales ns l’Azerbaïdjan ont décliné ns 11,4 % entre 2010 und 2011.

La fabrication azéri dorient qualifiée du « mature », entendez que ns plupart des champ pétroliers les plus anciens du nation sont aujourd’hui à peu près épuisés, et née fournissent presque plus ns brut. L’Azerbaïdjan (en privé sa capitale, Bakou) fut avec l’Etat les américains de Pennsylvanie l’un des leur berceaux ns l’industrie pétrolière, au cours de la détachement moitié ns XIXe siècle.

Espoir cardinal pour maintenir les extractions ns ce nation pétrolier très ancien et jusqu’ici très généreux, le compliqué offshore Azeri-Chirag-Guneshli possède une géologie très complexe, justement. BP a besoin aux forer de nombreux nouveaux puits convecteur espérer arrêt l’hémorragie, prendre plaisir elle s’y orient engagée. Pour cette faire, d’elles semble peu importe manquer aux plateformes ns forage, ou bon renâcle jusquà investir visage à une risque augmenté de se faire retrouver auprès de nouveau puits ‘secs’, suggère l’agence Platts.

Voir plus: Comment Envoyer Une Lettre En Recommandé Avec Accusé De Réception

Déclin ns pétrole conventionnel, en particulièrement dans esquive pays producteurs les plus anciens extérieurs à l’Opep, capable de incertaine des pétroles non-conventionnels et ns la fabriquer offshore jusqu’à compenser ce déclin : autant de symptômes familiers déjà communément rencontrés dans le dossier ns pic pétrolier.

Et Total ? Notre major à nous (pour ainsi dire) à faire état du perspectives optimistes en terme de l’avenir aux sa propre production. Celles perspectives reposent pour alpum essentielle d’environ la poursuite, carrément plausible, ns développement ns l’exploitation des sables bitumineux à Canada.

Mais da encore, l’évolution récente aux la production semble raconter une est différent histoire.

Les extractions ns pétrole aux Total sont en recul continuez depuis 2007 :

2007 : 1,509 Mb/j ; 2008 : 1,456 ; 2009 : 1,381 Mb/j ; 2010 : 1,340 Mb/j ;

2011 : 1,226 Mb/j.

La production aux brut total a donc reculé du 8,5 % entre 2010 rang 2011, et ns 18,8 % entre 2007 et 2011, d’après compte disponibles dans le dernier rapport annuellement du groupe français. On se faire situe dépasser des taux du déclin annuel de 5 % mentionnés par conséquent ou sans couture dans l’industrie (par cas par pet Voser aux Shell) pour les seule fabriquer existante. Or ici dedans le cas aux Total, esquive taux du déclin concernent les somme aux la production présent et des nouveaux puits mis en production année après année.

Ce recul des extractions totales du Total (désolé) s’être produit dedans le le contexte d’un maintien de profits enregistrer et d’envolée des dépenses à lintérieur l’exploration et les développement du la production. Ces dépenses ont réaliser 30,2 milliards ns dollars en 2011, en hausse ns 72 % pour un an, et de quasiment 250 % pour quatre ans. Convecteur l’heure, assez se passe comme dans certains cas forer ns nouveaux puits à lintérieur des champ matures ne suffisait en rien à enrayer ns déclin ns ces champs, quels suite soient esquive projets nouveau initiés par ailleurs.

Voir plus: Comment Enlever De L Eau Dans Les Oreilles, Comment Nettoyer Ses Oreilles

Total est impliqué dans super nombre ns pays pour lesquels l’Agence internationale ns l’énergie deviner désormais une baisse du la production, que cette soit en Afrique, en mer aux Nord ou de nouveau en Amérique.

(Les pronostics ns groupe Total concernant l’avenir de l’ensemble du la opération mondiale de pétrole ont été révélés et critiqués sur ce blog.)

L’information n’est étape gratuite, je suis journalistes indépendant. Dans certains cas vous souhaitez soutenir mon travail, cliquez après ça :

*
(Je née fais concède partie des bénéficiaires des revenus créer par das publicités finalement visibles sur cette page.)