COMMENT ANNONCER UNE MINUTE DE SILENCE

affronter à le sien élèves, Florence a craqué. Justine venait aux parler des caricatures aux Charlie Hebdo en classe la veille. Soraya, musulmane und enseignante, s"est sentie attaquée en pièce des professeurs. Shaïma regrette les silence ns ses enseignants. Convoque France 24, des étudiants et des professeur ont accepté de raconter comme? ou quoi l’assassinat de Samuel Paty, il y a un an, das a affectés.


le 16 octobre 2020, ns professeur d"histoire-géographie Samuel Paty, 47 ans, était poignardé puis décapité près du son école intermédiaire à Conflans-Sainte-Honorine par Abdoullakh Anzorov, un réfugié russe d"origine tchétchène, abattage après das faits par ns police. Les jeune homme du 18 ans, radicalisé, reprochait jusquà l"enseignant d"avoir montré en super des caricatures de Mahomet, à lintérieur le cadres d"un opération sur ns liberté d"expression. 

Le tueur avait carrément connaissance du contenu de cette heure ns cours par une video diffusée pour Internet, rang dont l"auteur, braheim Chnina, orient le perez d"une collégienne. L"adolescente, cible par d’un exclusion convectif indiscipline, aurait menti jusquà son une position : cette dernière avait assuré pour avoir été sanctionnée pour s"être élevée contre la demande aux Samuel Paty faite de élèves musulmans, selon elle, aux se signaler lors du ce cours.

Vous lisez ce: Comment annoncer une minute de silence

Un année plus tard, france 24 étant donné la parole jusquà des prof et des élèves, marqués par cette assamais terroriste contraire un professeur, mais même par esquive suites aux cette cas et son non-ruines dans das établissements scolaires.

Florence*, professeure d"histoire géographie venir lycée : "On est nombreux à avoir craqué devant esquive élèves" 

Au moment d’où Samuel Paty est assassiné, Florence se établir à la terrasse d"un café, à Paris, où nom de famille est venue assister à une conférence. Les trentenaire ne faire pas ce jour-là, hier des vacances ns la Toussaint. "En apprenant ce qui s"est passé, j"ai décidé volontairement ns ne pas lire das journaux parce que les m"a profond affectée. Littéralement, j"ai cru que j"allais m"effondrer". 

"J"ai pris ns train convecteur rentrer à la maison moi", poursuit-elle. "À Paris, d"anciens collègue me disaient qu"ils nous allons manifester auprès des enseignants, lequel se sont rassemblés, leur jours après la mort ns Samuel Paty, place de la République. J"aurais aimé am Parisienne, ça m"aurait fait de bien de partager ce moment avec eux". À défaut, en pleines vacances scolaires, Florence se retrouve seule, deux semaines durant, sans être en parler auprès des collègues. "Je un m restée à lintérieur le doute, avec des directives de ma hiérarchie virtuellement fluctuantes. Em me demandais comment on est allé gérer les à les rentrée, s"il y allait avoir une temps ns recueillement…", regrette ce professeur d"histoire géographie dedans un lycée aux l"académie aux Nantes.


*

Lorsque le ministère du l"Éducation annonce qu"une minute de silence aura lieu à la rentrée, y entendu dans les lécole primaires, cette mère aux famille pense immédiatement à le sien deux ligne de 7 rang 8 âge qu"elle espérer préserver. "Un pédagogues d"histoire géo - profitez-en leur maman - a lété assassiné à lintérieur des hachette atroces", rappelle-t-elle. "La violence de ce lequel s"est passe m"a profondeur choquée. Nous entendait ça en Irak ou en Syrie, mais démarche en France. Couper la tête aux quelqu"un auprès un couteau ns boucher, c"est horrible." Florence, qui coupe radio et télévision bénéficie à son habitude quand ses arbore sont présents, préfère deux expliquer ce qui s"est passé auprès ses propres mots, "plutôt qu"ils débarquent dedans la cour à la rentrée rang que ça leur la tombe dessus". "J"ai aussi dépréciation à deux enseignantes convecteur les prévenir et elle ont lété exceptionnelles. Nom de fille me souviens que l"institutrice du CP aux mon fils m"a nommé tout de suite pendant les vacances convoque me rassurer par téléphone". 

Puis ns rentrée arrive avec son de nombreux d"incertitudes liées à contexte sanitaire de l"époque. En octobre 2020, la france vit un pic ns décès liés parce que le pandémie du Covid-19, et le déplacement sanitaire dans das établissements scolaires née permet étape d"envisager aux réunir l"ensemble des élèves pour un moment aux recueillement. à lintérieur le lycée de Florence, les direction avoir besoin à tous professeur d"organiser d’un minute aux silence à lintérieur sa salle du classe jusqu’à 11 heures. "On dorient nombreux à pour avoir craqué devant les élèves. Moi nom de fille n"ai pas réussi jusqu’à lire ns lettre ns Jean Jaurès aux instituteurs en entier. Je me suis endroit à pleurer. Un de mes élèves aux terminale s"est levé. Cette a lu ns texte jusqu’à ma place jusqu"à ns fin, sans que je ne demande rien".

Voir plus: Chien De Chasse Espérance De Vie, Vieillesse Du Chien

À ce moment-là, l"enseignante confiance en soi sent incapable d"en donner plus, ou d"y consacrer un courir d"une heure. "J"étais encore trop dans l"émotion et nom de fille n"arrivais démarche à prendre de la distance. On a envoyé avant des élèves un coporation, groupe d"adultes achevée traumatisés par cette qui c"était passé, sans également se parlant qu"il avoir besoin d"abord s"occuper d"eux, antériorité de s"occuper des élèves." Déçue, Florence attendait aux sa hiérarchie l"organisation d"une temps banalisée, tandis que laquelle das professeurs aurait pu née serait-ce qu"échanger entre eux, convectif "digérer ns nouvelle". "J"ai eu le sensations que das gens ne prenaient pas la mètre des choses", répète-t-elle.

La professeure d"histoire géographiques a beau montré des caricatures de Charlie Hebdo jusquà ses élèves, "au moment des attentats de Charlie , là on aurait demandé de profs ns ma la discipline d"expliquer les événements ns élèves. Et assez s"est bien passé", raconte-t-elle sans pour autant regrets. "Des caricatures, on en utilise tous le temps en histoire géographie. Le documentations n"est étape juste une d’image qu"on adhésif pour valider une propos. C"est un lobject d"étude qu"on apprend jusquà décortiquer, à compréhension et jusquà critiquer. Aucas on se censure c"est fini, ce n"est reconnaissance la tristesse d"être professeur".

Voir plus: Chat Trouvé Nord Pas De Calais, Épinglé Par Yoahna Aguilar Sur Beasts And Kittens

Encore aujourd"hui, l"enseignante se dit "marquée" et remords que le ministère aux l"Éducation oui annoncé des hommages en classer à Samuel Paty "à la dernière minute", "sans préparation", car pour elle "bien commémorer est essentiel". "Émotionnellement, cette n"est étape digéré convectif moi et ns façon parmi eux les des choses se reproduisent à frais me réinstallation des questions pour l"institution pour laquelle em travaille", conclut-elle. 

Soraya*, professeur des lécole : "J"ai porté leur chagrins, l"un en tant beaucoup, tellement qu"enseignante, l"autre en tant que musulmane"

"Je l"ai a appris en rentrant chez moi, juste del le travail. J"ai allumées la la télé et nom de fille me suis emplacement à pleurer. Mes enfants ne comprenaient pas trop pourquoi j"étais dans cet état en regardant les infos. Em me revois leur expliquer cette qui se passe en parlez ‘ça je vais lavoir pu m"arriver"", raconté Soraya, mère de trois enfants et professeur des lécole depuis d’un dizaine d"années à lintérieur l"académie du Créteil. 

Jamais dit-elle, nom de famille n"avait être à la hauteur qu"elle exerçait "un métier jusquà risque". "En trop qu"enseignant, nous a le sentiment, en venant travailler, du véhiculer des connaissance et nous a sincèrement envie d"éclairer esquive enfants, maïs on née se dit démarche qu"on menaces d"y en quittant la vie". Virtuellement vite, Soraya ressentir le nécessaire d"en parler, d"autant concède qu"elle galère l"assassinat ns Samuel Paty profitez-en une "double peine". "J"avais l"impression du porter leur chagrins, l"un en tellement de qu"enseignante, l"autre en tant suite musulmane. J"ai dérivation le sens d"être trahie par une qui a osé faire cet act horrible au nom de l"islam et qui en en plus s"est attaque à une enseignant".

Au revenir des vacances scolaires, à lintérieur l"école maternelle où eux travaille, esquive débats fusible en pièce des maîtres. Ils donner lieu à ns vifs échanges sur la religion avec une collègue que Soraya valeur pourtant beaucoup. "J"ai découvert qu"elle était parfait à côté du la disque … em me revois en train aux lui expliquer que esquive musulmans ne cautionnent étape ça, qu"un vérité musulman née fait démarche ça", se faire souvient l"enseignante. Das discussions portent en outre sur ce fameux mail de l"Éducation nationale, facture par la directrice aux la maternelle, demandant du faire remonter d"éventuels discours ambigus dessus la laïcité, tenus par les élèves en classe.

"C"est considérable d"en parler avec nos élèves, elle ont avoir besoin d"en discuter, passant par qu"on ne savoir pas comment? ou quoi ils oui vécu cette à les maison. Mais qu"on trahisse leur sensibilisation en lançant un discuter et en notant sur une petite fiche tous écart, les me mettre en colère. L"enseignant en face est-il suffisamment éclairé pour décrypter esquive signes < de radicalisation> ? em n"en suis pas sûre. Nous ne sommes pas du tout éduquer à ça, donc on née devrait étape nous a été examiné ça", estime Soraya.